- Vision de l'Antiquité au siècle des Lumières -

Le 16 Novembre, en Visio-Conférence.

   VISIONS DE L'ANTIQUITE partie 1

   VISIONS DE L'ANTIQUITE partie 2

Un nouveau contexte politique et culturel favorise le recours au modèle antique.

 La découverte fortuite puis l’exploration systématique des cités ensevelies par l’éruption du Vésuve, Herculanum à partir de 1738, Pompéi à partir de 1748, par des fouilles commanditées par Charles III (Bourbon) ;  les récits des voyageurs et visiteurs se multiplient.

 Le développement des voyages d’exploration des sites antiques en Italie du Sud (Paestum), en Sicile (Sélinonte, Agrigente, etc.), en Dalmatie (Split), en Grèce continentale et insulaire, en Turquie et au Proche-Orient (Palmyre, etc.) ; ces voyageurs se font accompagner par des dessinateursélèves peintres ou architectes et publient après leur retour des descriptions illustrées de gravures.

-> Le développement de l’histoire s’appuyant sur les monuments et les objets, la numismatique, l’épigraphie, les relevés architecturaux et l’apparition, à côté des « antiquaires » collectionneurs amateurs, d’archéologues cherchant à confronter plus systématiquement les objets antiques entre eux et avec les textes des auteurs antiques ;

Du coup, la vision de l’antiquité se fait plus quotidienne, plus diversifiée, plus organique, plus liée aux mœurs.

Des comparaisons sont faites entre les diverses cultures antiques des Égyptiens, des Grecs, des Etrusques et des Romains et des polémiques vont s’élever entre des auteurs  sur la valeur respective, les emprunts et héritages, l’antériorité et l’originalité de ces divers peuples en matière d’art et d’architecture. 

Face à ces sources visuelles multipliées, à ces débats archéologiques, à ces témoignages et jugements des amateurs qui envahissent les revues et les librairies, le goût se transformela mode est à l’imitation des objets et des édifices, les commanditaires vont donc se tourner vers des artistes imprégnés des modèles antiques pour leur demander des œuvres de « goût grec » ou de « style étrusque ».

En redonnant à l’Antiquité classique l’attrait de la nouveauté, de la modelesdécouvertes des cités du Vésuve vont remettre d’accord les artistes et leurs mentors, l’élite cultivée et fortunée et les moralistes, les historiens philosophes et le goût des salons.



De Puineuf, Sonia

Université du temps libre du Pays de Concarneau - 26 Rue du Maréchal Foch – 29900 CONCARNEAU.