- Témoignages sur l'émigration bretonne en Amérique du nord à partir de Roudouallec. -

EN partenariat avec la bibliothèque de Concarneau, témoignages de Marie Hékène Kerneur, Yvon Fichen, Annie Lijour.

 

L'Émigration vers l'Amérique

L'histoire de Roudouallec a été marquée par l'émigration vers les États-Unis : Nicolas Le Grand, tailleur né à Roudouallec en 1852, Job Daouphars et Loeiz Bourhis furent les premiers à partir en 1881 vers les États-Unis.

Nicolas Le Grand revient quelques années plus tard, bien plus riche qu'il n'était parti, ce qui amorça cette « ruée vers l'or » :

« (...) En septembre 1877, je revins à Roudouallec. Bientôt marié, puis père de deux enfants, je vivais misérablement d'un salaire quotidien de 12 sous ! En 1881, résolu à tenter ma chance, je partis avec deux amis. Dans le Connecticut, je gagnais 20 francs par jour, salaire énorme comparé aux 12 sous que je gagnais en France (...). Lorsqu'à Roudouallec ma femme reçut son premier mandat d'Amérique (100 pièces de cent sous), il y eut bien des envieux. À l'époque, un premier domestique de ferme gagnait à peine 150 francs par an... Au bout de quatre ans, ayant gagné un bon pécule, je décidais de rentrer. Lorsque je revins au pays [en 1884], ce fut un événement. Tout le monde venait me voir et la maison ne désemplissait pas. On venait même de Gourin, de Guiscriff et de Leuhan pour entendre parler de l'Amérique. »

Petit à petit les départs se firent de plus en plus nombreux, la commune comptait même, à un certain moment un bureau de l'agence Air-France.





Université du temps libre du Pays de Concarneau - 26 Rue du Maréchal Foch – 29900 CONCARNEAU.