- Dinan-Léhon. -

DINAN

LE 4 OCTOBRE 2016



Départ de Concarneau ( gare routière, près de l'office du tourisme) à 06h45 en direction de Léhon.

10h00 Visite guidée de l’Abbaye de Léhon

Visite guidée du village de Léhon, Petite Cité de Caractère et de son Abbaye
d'une durée de 1h30/2h : l'église abbatiale au porche roman (XVè), le cloître à piliers carrés (XVIIè), le réfectoire (XIIIè) avec ses grandes verrières restaurées, les combles...

A 11h00, Croisière commentée sur la Rance à bord du Jaman V

12h00, Déjeuner à Dinan

Le groupe sera divisé en 2 pour les visites :

14h00 Visite de la cité médiévale de Dinan (1h30)

Visite guidée de la Cité Médiévale de Dinan à pied sous la conduite de votre guide-conférencier d'une durée de 1h30/2h00 : "Flânez dans le centre historique et découvrez la diversité des maisons à pans de bois (à encorbellement, à porche et à vitrine) ainsi que les beaux hôtels particuliers construits au XVIIIe siècle par les familles locales fortunées. Découvrez la vie quotidienne à Dinan du Moyen-Age à nos jours."

15h30 VVisite guidée musée YJ Haffen

Maison du peintre Yvonne Jean-Haffen, élève du Mathurin Méheut, la Maison d'Artiste de la Grande Vigne fût léguée par l'artiste à la Ville de Dinan et recèle de près de 4 000 dessins et peintures. Cette belle maison particulière située au milieu d'un jardin romantique construit en terrasses domine le Port de Dinan.

Retour vers Concarneau en soirée.

Montant de la sortie : 73 € pour 55 participants.


Un peu d'histoire ...
A l'époque romaine Dinan était au carrefour de deux voies importantes: l'une allait vers la Normandie, l'autre vers Rennes.  
Ville haute fortifiée et ville basse portuaire, Dinan a mille ans d'histoire. 

L'existence d'un seigneur de Dinan est attestée à partir du Xe siècle: un acte relate que Josselin, frère de l'évèque de Dol fut témoin d'une donnation faite à l'abbaye de Saint George par la Duchesse de Bretagne.  
Dinan devient alors une véritable ville, un couvent bénédictin s'y installe et, au début du XIIe siècle une ébauche de système défensif existe, comme en témoigne Idrish historiengéographe arabe: <  
A cette époque l'espace clos comporte de nombreuse prairies pour nourrir le bétail et subvenir aux besoins de la population en cas de siège.  
La famille de Dinan dirige non sans mal la ville jusqu'en 1283, date à laquelle elle devient ville ducale. 

Au début du XIIe siècle Dinan est prospère: les échanges avec l'angleterre et les flandres engendre l'abondance, les commerçants et les artisans affluent et installent leurs échoppes dans les ruelles et sous les porches.  
Mais la guerre de succession de Bretagne va stopper net cet élan.  
x

Dinan a pris partis pour Charles de Blois, et quand celui ci est tué, près d'Auray Jean IV, duc de Montfort assiège la ville pendant un mois. 
 

Il célèbra sa victoire en construisant un donjon. Pendant cette période troublée, les Anglais ne cessent de harceler la ville, Dugesclin qui commande la résistance de Dinan combat Thomas de Cantorbéry à l'emplacement actuel de la place du champ-clos où l'on retrouve d'ailleur une statue de Duguesclin actuellement.  
 

Il sort victorieux de ce combat aux prédictions de celle qui allait devenir sa femme, Thiphaine Raguenelle.  
 

Au XVe siècle la ville renforce ses remparts et leurs ajoute quelques tours adaptée aux progrès de l'artillerie.  
En 1958, durant la ligue Dinan renie le Duc Mercoeur et se rallie à Henri IV. 

Tout au long du XIIe siècle, les religieux installent de nombreux couvents, les dominicaines, les ursulines, les bénédictines et les capucins. Ils occupent les espaces encore libre de la ville.  
Le XVIIIe siècle fait passer la religion au second plan, la ville retentit aux bruits des métiers à tisser dont les toiles sont exportées vers les Antille et l'amérique du sud, les foires se développent et attirent d'immense foules. 

Avec le XIXe siècle Dinan voit venir l'éclairage public et le chemin de fer, la ville s'anime, change de visage, devient une ville de villégiature, de nouveaux faubourgs résidentiels apparaissent, dont le quartier des buttes, ou vivent les officiers, et la très importante colonie britanique.  
Enfermée dans sa ceinture médiévale, cette cité sera jusqu'en 1914 la ville de garnison la plus aristocratique et la plus vivante de France.  
Le viaduc inauguré en 1952 rapproche Brest de Paris, facilite l'accés à la ville et détourne le trafic du port.


Vous souhaitez vous inscrire :

vous êtes déjà membre :
Nom
N° Adherent
complet
Sinon, adherez à l'utl Concarneau avant tout inscription
Il reste 0 place(s)


Université du temps libre du Pays de Concarneau - 26 Rue du Maréchal Foch – 29900 CONCARNEAU.